Comment appliquer Montessori à la maison ?

                          Comment appliquer Montessori à la maison ?  

montessori

Comment l’appliquer au quotidien ? « La pédagogie Montessori est bien connue pour mettre à la disposition des enfants du matériel comme une aide au développement de son intelligence et à l’apprentissage de la vie, mais c’est principalement un état d’esprit, une attitude bienveillante. On ne considère pas l’enfant comme un être que l’on modèle, mais comme une personne à part entière », « Il s’agit de respecter le rythme et le caractère de l’enfant, de lui faire confiance et de lui laisser le choix. »

Jusqu’à six ans, l’esprit « absorbant »

Cela commence par la création d’un environnement montessorien adapté à l’âge de l’enfant. Entre 0 et 6 ans, il est très sensible à ce qui l’entoure et il se construit par rapport à ce qu’on lui offre et lui refuse. C’est ce que l’on appelle l’esprit « absorbant ». « Il s’agit d’organiser un cadre favorable où l’enfant, tout en étant accompagné, est libre de ses mouvements pour qu’il puisse élargir ses limites de façon progressive ». Par exemple, cela se traduit par un lit sans barreau ou une patère dans l’entrée à sa hauteur. Si possible, le parc est évité. Par ailleurs, plutôt que de présenter l’escalier comme un danger ou un interdit, on prend un temps avec l’enfant, même petit, pour lui apprendre à le monter et à le descendre. » Tout endroit de la maison peut être ainsi un lieu d’apprentissage ».

Des activités à portée de tous

Dès dix-huit mois, différentes activités sont mises en place, sans qu’elles soient ruineuses. Une application phare de la pédagogie montessorienne est ce qu’on appelle les « versés ». Il s’agit de faire transvaser par l’enfant des graines ou des perles en bois dans deux pichets identiques. Puis on utilise des ingrédients de plus en plus fins ou fluides (riz, semoule, eau) afin d’affiner sa motricité. L’enfant s’exerce de manière autonome une fois que l’activité lui a été présentée. Il est important de n’intervenir ni physiquement, ni oralement. « Les parents ont souvent tendance à commenter, à juger. Il vaut mieux être là pour observer, soutenir, encourager sa manière de faire ».

Ces activités ont pour objectif de susciter chez l’enfant l’effort d’imitation avec des gestes simples et structurés. Elles sont un pas vers l’autonomie et l’indépendance. Pour lui apprendre à s’habiller seul, un serpent de boutonnage permet de développer sa dextérité et des rubans lui font découvrir comment nouer ses lacets. À l’aide d’un set de table où les couverts sont dessinés, il s’exerce à mettre le couvert tout seul de même qu’avec des ustensiles adaptés à sa taille, il fait ses premiers pas dans la cuisine. Le but premier est de le faire participer à la vie de la maison, le résultat qui viendra avec la pratique est accessoire.

Dans son livre Apprends-moi à faire seul, Charlotte Poussin propose une liste d’activités faciles à faire avec ses enfants à la maison. On y trouve aussi bien les activités de la vie pratique (verser, découper, cuisiner, jardiner…) que les activités artistiques (collage, peinture…) et les activités sensorielles (textures, bacs avec différents objets, boîtes à odeurs, coffrets de lettres ou de chiffres rugueux). Pour toutes ces activités, on peut utiliser des objets quotidiens, fabriquer soi-même du petit matériel ou en acheter. Le tout est d’être soi-même créatif et un peu manuel.

Règles à respecter pour les activités Montessori

Dans l’esprit Montessori, les activités respectent un certain cadre :

– Toute activité a un début, un déroulement et une fin, pour que l’enfant puisse la recommencer autant de fois qu’il le souhaite. L’expérience et la répétition sont fondamentales pour l’apprentissage.

– Il convient de prévoir du matériel adapté à la taille et à la force de l’enfant et de choisir des matériaux véritables (porcelaine, verre…) plutôt que du plastique, pour lui montrer qu’on lui fait confiance.

– Il est important que les parents consacrent de nombreux temps de partage avec l’enfant avant de le laisser faire seul.

En revanche, « à la maison, il ne s’agit pas de faire l’école en ayant tout le matériel pédagogique. On se contente de garder la philosophie ». Si l’enfant est scolarisé dans une école Montessori, il s’agit en outre de ne pas surdoser les activités à la maison.

Livres

Apprends-moi à faire seul, La pédagogie Montessori expliquée aux parents, Charlotte Poussin (Eyrolles) 

Éveiller, épanouir, encourager son enfant, la pédagogie Montessori à la maison, Tim Seldin (Nathan)

60 activités Montessori pour mon bébé, de Marie-Hélène Place et Eve Hermann (Nathan)

100 activités d’éveil Montessori (1 – 4 ans), Eve Hermann

 

Source : http://www.lexpress.fr/styles/enfant/montessori-a-la-maison_1563328.html

 

Christine Deschamps

Telle "Super-Nanny", Christine Deschamps est coach parental (spécialiste en soutien à la parentalité). Basée à Toulouse, elle se déplace partout en France comme par exemple pour la demande de la chaine NRJ12 pour l'émission Tellement Vrai de Mathhieu Delormeau passée en boucle entre juillet 2015 et fin 2016 (vue par plus de 4 millions de personnes). Joignable par téléphone, mail, skype, s'il vous semble que la situation familiale devient vraiment complexe, appelez-la, car elle peut surement vous aider !